L'ARASFEC envoie un camion de lits médicalisés vers la LETTONIE

Publié le par Allons Imaginer un Monde d'Amitiés

Un article paru dans le Dauphiné le 31.10.2013

HAUTES-ALPES : A Gap, les lits de l’ex-service de chirurgie de l’Adret sont partis pour la Lettonie

Mardi 29.10.13, bénévoles et amis de l’Arasfec, et employés des services techniques municipaux se sont mobilisés une journée entière pour charger ce semi-remorque en matériel médical.

Le déménagement du service de chirurgie de l’Adret à l’hôpital de la place Auguste-Muret s’est accompagné d’un changement de matériel. Et pour éviter que les 57 lits électriques, la quarantaine de matelas anti-escarres, les quelques tables d’auscultation et autres tables de lit sur roulettes, en parfait état, ne terminent à la ferraille, le service logistique du Chicas (Centre hospitalier intercommunal des Alpes du Sud) s’est rapproché de l’Arasfec, une association gapençaise qui organise des échanges culturels et solidaires avec les pays d’Europe de l’Est.

« Il se trouve qu’une membre de l’association, qui a vécu neuf mois en Lettonie, nous a dit qu’il y avait des besoins dans ce pays », explique Jacques Achery, président de l’Arasfec. « Nous avons donc travaillé avec l’association Aima, au Pays basque, qui a des relations privilégiées avec la Lettonie. »

C’est une structure de l’est du pays, qui héberge 1059 pensionnaires handicapés et/ou âgés dans sept maisons d’accueil, qui va bénéficier de ce don d’une valeur de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Le transport a été assuré par un transporteur estonien, qui venait effectuer une livraison dans l’Ain. « Le prix du transport s’en trouve limité, précise Jacques Achery. Nous en avons pour 3 000 €, dont 2 000 € sont pris en charge par l’Arasfec, grâce à nos fonds propres et aux subventions de fonctionnement de la Ville de Gap et du conseil général. C’est le 34e semi-remorque qui part vers un pays d’Europe de l’Est en 25 ans ! C’est une vieille tradition de l’Arasfec. » Tout le matériel issu du service de chirurgie de l’Adret n’a pas pu être chargé dans ce camion. De toute façon, la suite du déménagement du site de l’Adret devrait apporter des équipements supplémentaires. « Ce sera probablement pour la Biélorussie », annonce Jacques Achery, qui en revient justement…

Commenter cet article