Mendiboure Formation participe à des actions de solidarité internationale

Publié le par Allons Imaginer un Monde d'Amitiés

Mendiboure Formation participe à des actions de solidarité internationale

Pour la 4ème fois depuis deux mois, l'entreprise Mendiboure Formation est venue prêter mains fortes à l'association AIMA. En effet, l'entreprise Cerfrance de St Sever, suite à leur déménagement, a fait le choix de se débarrasser de façon écologique et responsable du mobilier de bureau dont elle n'a plus l'utilité : armoires métalliques, tables de réunion, bureaux, tableaux, chaises, étagères...

AIMA ne disposant que d'un fourgon de 12 m3, les camions de 35 m3 de l'Auto-Ecole spécialisée sont très utiles lors de la collecte de gros volumes. Il faut ensuite tout le talent des responsables logistiques de Mendiboure pour programmer les transports ; on arrive toujours à jongler et à tenir compte des impondérables de chacun, notamment des entreprises.

Mendiboure Formation participe à des actions de solidarité internationale

AIMA est conventionnée par VALDELIA, éco-organisme chargé de la collecte, du recyclage et du réemploi du mobilier professionnel. En tant que structure de l'Economie Sociale et Solidaire ayant mis en place une recyclerie en milieu rural à Came, AIMA collecte tout mobilier et essaie de toujours favoriser le réemploi, soit pour la solidarité locale, soit pour la solidarité internationale.

Mendiboure Formation participe à des actions de solidarité internationale

Des bénévoles ou salariés d'AIMA sont toujours présents pour sortir le mobilier et aider à charger le camion, entre le café et les tartes faites maison, incontournables !

Merci à chacun pour ce beau travail collectif, merci à Martial et ses élèves, à Mr Brochier et à CERFRANCE.
Merci à chacun pour ce beau travail collectif, merci à Martial et ses élèves, à Mr Brochier et à CERFRANCE.

Merci à chacun pour ce beau travail collectif, merci à Martial et ses élèves, à Mr Brochier et à CERFRANCE.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article