Les aînés et la permaculture

Publié le par Allons Imaginer un Monde d'Amitiés

Les aînés et la permaculture

​Préparation du sol pour l'hiver:

​Mesdames et messieurs les jardiniers amateurs d'Albodi, nous constatons ensemble que la terre de notre petit jardin est trop compacte, elle n'a pas pu accueillir les si indispensables petites bêtes (micro et macro organismes, bactéries, champignons, etc...).

​Sans ces éléments vivants, le sol est dénutri et nos plantes ne peuvent s'y épanouir.

​Inspirons nous du fameux "tas de fumier" du fond du jardin, que vous alimentiez d'épluchures avec vos parents. Les débris végétaux verts et humides, bruns et secs y étaient valorisés pour donner un précieux compost.

​Grace au renforts de deux jardinières bénévoles, Audrey et Caroline, nous avons décidé de réaliser des buttes permanentes, pour recréer un sol fertile. Puissent-elles devenir aussi nutritives que le compost du tas de fumier d'antan!!!

​L'efficacité de l'équipe de jardiniers d'Albodi n'est plus à démontrer, vu la rapidité lors de la coupe des brindilles!

Les aînés et la permacultureLes aînés et la permaculture
Les aînés et la permacultureLes aînés et la permaculture
Les aînés et la permacultureLes aînés et la permaculture

​Aujourd'hui c'est mon premier jour comme bénévole au jardin, et j'ai participé à un atelier jardinage à la maison de retraite de Bardos.

Je dois me prêter à l'exercice difficile de l'écriture, mais finalement, trois mots me viennent très facilement à l'esprit:"que du bonheur!".

​Une rencontre enrichissante avec les trocoeurs et les résidents d'Albodi.

​L'aventure commence sous un ciel bleu magnifique et un grand soleil. Plein de curiosité et silencieux d'abord, les langues et les sourires s'animent ensuite, au fur et à mesure que l'animation se déroule. On a même eu notre quart d'heure "people" avec des anecdotes amusantes sur Régine et Zizi jeanmaire. Sans oublier les magnifiques bouquets confectionnés par les résidents avec les fleurs du jardin du trocoeur. Bref, bonne humeur et partage sont au rendez-vous. Tout le monde participe, on attire même les curieux: c'est un franc succès!

Valérie m'avait bien parlé du "but des buttes" la semaine dernière entre deux portes, mais je n'avais pas retenu grand chose. Aujourd'hui tout s'éclaire: une alternance de couches de matières brunes, riches en carbone et de matières vertes, riches en azote. Le tout abondamment arrosé pour créer une fermentation et planter. Expérimenter soi-même, rien de tel pour apprendre. Je sais maintenant pourquoi et comment créer une butte de permaculture afin de favoriser la reconstitution d'humus en utilisant les ressources disponibles sur place.

​Je pourrai en parler pendant des heures, tant l'enthousiasme de Valérie a été communicatif. Mais je vais plutôt finir par ceci: Venez constater par vous-même!!!

Pour ma part, j'ai hâte de recommencer

Caroline C.

Les aînés et la permaculture
Les aînés et la permaculture
Les aînés et la permaculture
Les aînés et la permaculture
Les aînés et la permaculture
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article