Le Hangar PRO du Trocoeur, 5ème dimension d'AIMA

Publié le par Allons Imaginer un Monde d'Amitiés

Le Hangar PRO du Trocoeur, 5ème dimension d'AIMA

Depuis début janvier 2016, AIMA (Allons Imaginer un Monde d'Amitiés) met en place un nouveau projet, une nouvelle dimension : une recyclerie "PRO" en milieu rural, réservé au mobilier professionnel. Nous vous présentons : "Le Hangar PRO du TROCOEUR".

Dans un grand hangar de 1000 m2, avec le soutien du Conseil Départemental, du Conseil Régional, de l'Etat avec la création de 4 postes en Contrat d'Avenir (deux jeunes du canton) ou en CUI, et de la Fondation RTE, AIMA s'attelle à la tâche.

Le Hangar PRO du Trocoeur, 5ème dimension d'AIMA

Voici l'équipe qui vous accueillera tous les mardis et jeudis de 10 h à 17 h en continu, pour se calquer sur les mêmes horaires que la recyclerie de Came (mardi, jeudi -10h à 17h- et samedi matin) et que le Coin du Trocoeur (lundi, mardi, jeudi -10h à 17h), et vendredi et samedi après-midi).

Julien, Luis, Alan, Andris, Sigrid et Olivier... Bien-sûr, AIMA étant une association et une structure de l'Economie Sociale et Solidaire, nous acceptons volontiers les bonnes volontés qui voudront bien venir soutenir l'équipe d'une façon ou d'une autre. Appelez Sigrid au 06 82 36 85 65

Le Hangar PRO du Trocoeur, 5ème dimension d'AIMA

L'idée du Hangar PRO du Trocoeur est de limiter les gaspillages, de favoriser le réemploi plutôt que de jeter et de soutenir ainsi les associations, les petites entreprises et artisans, les écoles, les gîtes, etc... afin de leur fournir du mobilier professionnel de qualité.

Il s'agira donc de collecter auprès des professionnels (collectivités, grandes entreprises, hôtels/restaurants, collèges, hôpitaux et centres de soins, centres de vacances, etc...) le mobilier en bon état dont ils souhaitent se séparer, de le mettre en valeur et le proposer à des prix modiques, de l'ordre de 20% du prix neuf.

Pourquoi ne pas proposer aux associations fonctionnant sans subvention, uniquement avec des bénévoles, du troc ? Apporter leur vieux mobilier et échanger contre du mobilier plus moderne et correct ? Un petit coup de pouce en mémoire de tous ceux qui ont aidé AIMA avec leurs dons alors que nous n'étions que des bénévoles... Aujourd'hui, après 13 années d'existence et de solidarité partagée, AIMA compte 12 salariés !

Le Hangar PRO du Trocoeur, 5ème dimension d'AIMA

Il nous faut aménager au mieux ce grand hangar, remplir les espaces selon les besoins des éventuels acheteurs : coin bureau, coin hébergement, coin mobilier scolaire, coin restauration et cuisine, etc...

Le Hangar PRO du Trocoeur, 5ème dimension d'AIMA
Le Hangar PRO du Trocoeur, 5ème dimension d'AIMALe Hangar PRO du Trocoeur, 5ème dimension d'AIMA
Le Hangar PRO du Trocoeur, 5ème dimension d'AIMALe Hangar PRO du Trocoeur, 5ème dimension d'AIMA
Le Hangar PRO du Trocoeur, 5ème dimension d'AIMA

Conventionné par l'éco-organisme VALDELIA, AIMA contribue par cette recyclerie "PRO" à réduire les déchets des grandes entreprises tout en proposant un service aux petites, s'inscrit dans le concept de l'économie circulaire et locale dans un projet sociétal de préservation des ressources existantes, s'engage à sélectionner le mobilier d'occasion de grande qualité afin de satisfaire les besoins locaux, et de favoriser le réemploi avant le recyclage, geste plus responsable et écologique.

Venir acheter à tout petit prix au Hangar PRO du Trocoeur, en face de la déchetterie de CAME, c'est avoir un geste éco-responsable. C'est aussi participer à la création d'emplois, tout en donnant une seconde vie à du mobilier de qualité.

Venez à notre rencontre tous les mardis et jeudis de 10h à 17h.

On vous accueillera avec le sourire et nous tenterons de répondre à vos besoins de mobilier professionnel pour asseoir votre entreprise. On vous accueillera avec le sourire et nous tenterons de répondre à vos besoins de mobilier professionnel pour asseoir votre entreprise.

On vous accueillera avec le sourire et nous tenterons de répondre à vos besoins de mobilier professionnel pour asseoir votre entreprise.

Commenter cet article