2e braderie d'été

Publié le par Allons Imaginer un Monde d'Amitiés

2e braderie d'été

Incroyable ! Le soleil et la chaleur étaient au rendez-vous lors de ce samedi.

Du coup, plein de stands et de portants furent installés dehors pour le plus grand bonheur des salariées et bénévoles venu(e)s en force s'activer pour AIMA et du public venu compléter les tenues pour les vacances des grands et des petits.

Le tout dans une bonne humeur communicative, la cour du TROC' se transformant en jardin de grands enfants facétieux....

Partageons quelques photos, hélas sans les rires mais très parlantes de cette magnifique journée d'amitié.

Bravo à Valérie, Marie-France, Diane, Jeanine, Martine, Marie-Ange pour leur professionnalisme, c'est une tâche ardue de vérifier que tout est complet, roule ou saute...Mr le Maire fût ravi à l'idée de ne pas avoir à s'agripper aux barnums malmenés bien des fois par le vent ! Sous l'ombre du tilleul "un bar à bébés affamés" s'improvisa pour le plus grand bonheur des mamans. .
Bravo à Valérie, Marie-France, Diane, Jeanine, Martine, Marie-Ange pour leur professionnalisme, c'est une tâche ardue de vérifier que tout est complet, roule ou saute...Mr le Maire fût ravi à l'idée de ne pas avoir à s'agripper aux barnums malmenés bien des fois par le vent ! Sous l'ombre du tilleul "un bar à bébés affamés" s'improvisa pour le plus grand bonheur des mamans. .
Bravo à Valérie, Marie-France, Diane, Jeanine, Martine, Marie-Ange pour leur professionnalisme, c'est une tâche ardue de vérifier que tout est complet, roule ou saute...Mr le Maire fût ravi à l'idée de ne pas avoir à s'agripper aux barnums malmenés bien des fois par le vent ! Sous l'ombre du tilleul "un bar à bébés affamés" s'improvisa pour le plus grand bonheur des mamans. .
Bravo à Valérie, Marie-France, Diane, Jeanine, Martine, Marie-Ange pour leur professionnalisme, c'est une tâche ardue de vérifier que tout est complet, roule ou saute...Mr le Maire fût ravi à l'idée de ne pas avoir à s'agripper aux barnums malmenés bien des fois par le vent ! Sous l'ombre du tilleul "un bar à bébés affamés" s'improvisa pour le plus grand bonheur des mamans. .
Bravo à Valérie, Marie-France, Diane, Jeanine, Martine, Marie-Ange pour leur professionnalisme, c'est une tâche ardue de vérifier que tout est complet, roule ou saute...Mr le Maire fût ravi à l'idée de ne pas avoir à s'agripper aux barnums malmenés bien des fois par le vent ! Sous l'ombre du tilleul "un bar à bébés affamés" s'improvisa pour le plus grand bonheur des mamans. .
Bravo à Valérie, Marie-France, Diane, Jeanine, Martine, Marie-Ange pour leur professionnalisme, c'est une tâche ardue de vérifier que tout est complet, roule ou saute...Mr le Maire fût ravi à l'idée de ne pas avoir à s'agripper aux barnums malmenés bien des fois par le vent ! Sous l'ombre du tilleul "un bar à bébés affamés" s'improvisa pour le plus grand bonheur des mamans. .
Bravo à Valérie, Marie-France, Diane, Jeanine, Martine, Marie-Ange pour leur professionnalisme, c'est une tâche ardue de vérifier que tout est complet, roule ou saute...Mr le Maire fût ravi à l'idée de ne pas avoir à s'agripper aux barnums malmenés bien des fois par le vent ! Sous l'ombre du tilleul "un bar à bébés affamés" s'improvisa pour le plus grand bonheur des mamans. .
Bravo à Valérie, Marie-France, Diane, Jeanine, Martine, Marie-Ange pour leur professionnalisme, c'est une tâche ardue de vérifier que tout est complet, roule ou saute...Mr le Maire fût ravi à l'idée de ne pas avoir à s'agripper aux barnums malmenés bien des fois par le vent ! Sous l'ombre du tilleul "un bar à bébés affamés" s'improvisa pour le plus grand bonheur des mamans. .

Bravo à Valérie, Marie-France, Diane, Jeanine, Martine, Marie-Ange pour leur professionnalisme, c'est une tâche ardue de vérifier que tout est complet, roule ou saute...Mr le Maire fût ravi à l'idée de ne pas avoir à s'agripper aux barnums malmenés bien des fois par le vent ! Sous l'ombre du tilleul "un bar à bébés affamés" s'improvisa pour le plus grand bonheur des mamans. .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article