AIMA participe à une action de réutilisation d'envergure au Club Med La Palmyre en Charente Maritime

Publié le par Allons Imaginer un Monde d'Amitiés

Le Club Med La Palmyre, envisageant d'importants travaux de montée en gamme, a programmé le vidage complet de ses 400 bungalows, deux restaurants, galerie marchande, bar, théâtre, mini-club, etc... disséminés sur 24 hectares.

Afin de relever le défi en une semaine, elle a sollicité la société NANTET, filiale du groupe SERFIM. Le mobilier des espaces communs, et les 1600 lits (matelas et sommiers) seront réemployés et ont donc été soigneusement stockés afin d'être replacés le printemps prochain.

Le devenir du mobilier de chambre et des salles de restaurant fut une question envisagée avec l'éco-organisme VALDELIA, responsable de la fin de vie du mobilier professionnel. Plutôt que de mettre ce mobilier encore en bon état dans des bennes pour être recyclé, tous les partenaires engagés ont fait le pari de la réutilisation, proche du 100 % ! Une première en France, pour un tel volume en si peu de temps. 

1000 m3 ont ainsi été collectés et seront réutilisés dans plusieurs structures de l'Economie Sociale et Solidaire de la Nouvelle Aquitaine, mais aussi dans le Gers (L'Occitanie) , et dans l'Allier, à Moulins (Auvergne / Rhône Alpes). 

Une telle opération, exceptionnelle par son envergure, est remarquable pour la réduction des déchets et parfaitement vertueuse pour le monde de l'Economie Sociale et Solidaire. Son exemple, nous l'espérons, encouragera les grandes entreprises françaises à renforcer leur partenariat avec les réseaux du réemploi, comme Emmaüs et le Réseau des Ressourceries et des Recycleries, dont fait partie l'association AIMA. 

A l'heure où le Sénat vient de voter à l'unanimité le texte sur l'Economie Circulaire (26 septembre 2019, voir à partir de 22h48), l'opération de Réutilisation des 1000 m3 de mobilier du Club Med de La Palmyre mérite d'être mise en lumière et partagée, afin d'être essaimée sur tout le territoire, et même au delà. 

L'association AIMA a été sollicitée pour collecter le mobilier pour diverses raisons : ses actions de solidarité internationale depuis sa création en 2002, lui ont permis d'avoir une expérience solide de vidage d'établissements médico-sociaux et de chargement de semi-remorques.

Par ailleurs, la logistique sur de telles opérations est un élément important de réussite. Les semi-remorques devaient se succéder sans retard afin de ne pas envahir les espaces communs et permettre à tous les intervenants de travailler en harmonie, sur ce site sécurisé : six semi-remorques doubles, de 120 m3 chacun, ont été chargés par AIMA, et ont été déchargés dans plusieurs recycleries. De plus, un camion d'Emmaüs AUCH, de 50 m3, a réalisé des allers et retours vers les communautés de Saintes et de Tarnos. 

Enfin, l'association VILTAIS, de Moulins, est venue une journée entière pour collecter le mobilier du grand restaurant de 700 places et du mobilier de chambre, qui lui sera fort utile pour meubler ses centres d'hébergement d'urgence ainsi que des appartements pour accueillir des migrants. Plus de 100 m3 ont été chargés dans 4 camions / fourgons. 

Dès 7 heures du matin, chaque matin, les équipes de SERFIM NANTAIS et d'AIMA étaient à pied d'oeuvre, au clair de lune ! Dès 7 heures du matin, chaque matin, les équipes de SERFIM NANTAIS et d'AIMA étaient à pied d'oeuvre, au clair de lune !

Dès 7 heures du matin, chaque matin, les équipes de SERFIM NANTAIS et d'AIMA étaient à pied d'oeuvre, au clair de lune !

AIMA a mis à disposition des lits médicalisés, transformés pour l'occasion en chariots, fort utiles pour rapprocher le mobilier des semi-remorquesAIMA a mis à disposition des lits médicalisés, transformés pour l'occasion en chariots, fort utiles pour rapprocher le mobilier des semi-remorques

AIMA a mis à disposition des lits médicalisés, transformés pour l'occasion en chariots, fort utiles pour rapprocher le mobilier des semi-remorques

A la fin de la première journée : 120 chambres vidées et chargées ! A la fin de la première journée : 120 chambres vidées et chargées !
A la fin de la première journée : 120 chambres vidées et chargées ! A la fin de la première journée : 120 chambres vidées et chargées !

A la fin de la première journée : 120 chambres vidées et chargées !

AIMA participe à une action de réutilisation d'envergure au Club Med La Palmyre en Charente MaritimeAIMA participe à une action de réutilisation d'envergure au Club Med La Palmyre en Charente Maritime
AIMA participe à une action de réutilisation d'envergure au Club Med La Palmyre en Charente MaritimeAIMA participe à une action de réutilisation d'envergure au Club Med La Palmyre en Charente Maritime
AIMA participe à une action de réutilisation d'envergure au Club Med La Palmyre en Charente MaritimeAIMA participe à une action de réutilisation d'envergure au Club Med La Palmyre en Charente Maritime
Le semi-remorque de ce mardi part à destination de EMMAUS AUCH !Le semi-remorque de ce mardi part à destination de EMMAUS AUCH !
Le semi-remorque de ce mardi part à destination de EMMAUS AUCH !Le semi-remorque de ce mardi part à destination de EMMAUS AUCH !
Le semi-remorque de ce mardi part à destination de EMMAUS AUCH !Le semi-remorque de ce mardi part à destination de EMMAUS AUCH !

Le semi-remorque de ce mardi part à destination de EMMAUS AUCH !

Le soir, les dix salariés d'AIMA et leur coordinatrice se retrouvaient pour le repas de convivialité, autour de la guitare de Tony... Chacun avait sa chambre pour se ressourcer et reprendre des forces.

Le soir, les dix salariés d'AIMA et leur coordinatrice se retrouvaient pour le repas de convivialité, autour de la guitare de Tony... Chacun avait sa chambre pour se ressourcer et reprendre des forces.

AIMA participe à une action de réutilisation d'envergure au Club Med La Palmyre en Charente MaritimeAIMA participe à une action de réutilisation d'envergure au Club Med La Palmyre en Charente Maritime
AIMA participe à une action de réutilisation d'envergure au Club Med La Palmyre en Charente MaritimeAIMA participe à une action de réutilisation d'envergure au Club Med La Palmyre en Charente Maritime
Une nouvelle journée... pour AIMA CAME, pour EMMAUS SAINTES, et aider VILTAIS de Moulins... Une nouvelle journée... pour AIMA CAME, pour EMMAUS SAINTES, et aider VILTAIS de Moulins...
Une nouvelle journée... pour AIMA CAME, pour EMMAUS SAINTES, et aider VILTAIS de Moulins... Une nouvelle journée... pour AIMA CAME, pour EMMAUS SAINTES, et aider VILTAIS de Moulins...
Une nouvelle journée... pour AIMA CAME, pour EMMAUS SAINTES, et aider VILTAIS de Moulins... Une nouvelle journée... pour AIMA CAME, pour EMMAUS SAINTES, et aider VILTAIS de Moulins...

Une nouvelle journée... pour AIMA CAME, pour EMMAUS SAINTES, et aider VILTAIS de Moulins...

Le lendemain, aux aurores, chargement pour EMMAUS TARNOS, puis collecte du "bric à brac", cerises sur le gâteau : AIMA peut aussi collecter miroirs, luminaires, porte-serviettes, rideaux, tableaux...Le lendemain, aux aurores, chargement pour EMMAUS TARNOS, puis collecte du "bric à brac", cerises sur le gâteau : AIMA peut aussi collecter miroirs, luminaires, porte-serviettes, rideaux, tableaux...
Le lendemain, aux aurores, chargement pour EMMAUS TARNOS, puis collecte du "bric à brac", cerises sur le gâteau : AIMA peut aussi collecter miroirs, luminaires, porte-serviettes, rideaux, tableaux...Le lendemain, aux aurores, chargement pour EMMAUS TARNOS, puis collecte du "bric à brac", cerises sur le gâteau : AIMA peut aussi collecter miroirs, luminaires, porte-serviettes, rideaux, tableaux...
Le lendemain, aux aurores, chargement pour EMMAUS TARNOS, puis collecte du "bric à brac", cerises sur le gâteau : AIMA peut aussi collecter miroirs, luminaires, porte-serviettes, rideaux, tableaux...Le lendemain, aux aurores, chargement pour EMMAUS TARNOS, puis collecte du "bric à brac", cerises sur le gâteau : AIMA peut aussi collecter miroirs, luminaires, porte-serviettes, rideaux, tableaux...

Le lendemain, aux aurores, chargement pour EMMAUS TARNOS, puis collecte du "bric à brac", cerises sur le gâteau : AIMA peut aussi collecter miroirs, luminaires, porte-serviettes, rideaux, tableaux...

Un grand merci aux équipes de professionnels présentes... S'entraider fut une vraie réalité, comme ici, lorsqu'il a fallut charger deux appareils hyper lourds ! Un grand merci à tous !Un grand merci aux équipes de professionnels présentes... S'entraider fut une vraie réalité, comme ici, lorsqu'il a fallut charger deux appareils hyper lourds ! Un grand merci à tous !
Un grand merci aux équipes de professionnels présentes... S'entraider fut une vraie réalité, comme ici, lorsqu'il a fallut charger deux appareils hyper lourds ! Un grand merci à tous !Un grand merci aux équipes de professionnels présentes... S'entraider fut une vraie réalité, comme ici, lorsqu'il a fallut charger deux appareils hyper lourds ! Un grand merci à tous !

Un grand merci aux équipes de professionnels présentes... S'entraider fut une vraie réalité, comme ici, lorsqu'il a fallut charger deux appareils hyper lourds ! Un grand merci à tous !

Un grand merci à Gilles, Paulo et Samy, venus de trois coins de la France pour VALDELIA et qui nous ont bien aidés ! Un grand merci à Gilles, Paulo et Samy, venus de trois coins de la France pour VALDELIA et qui nous ont bien aidés !
Un grand merci à Gilles, Paulo et Samy, venus de trois coins de la France pour VALDELIA et qui nous ont bien aidés ! Un grand merci à Gilles, Paulo et Samy, venus de trois coins de la France pour VALDELIA et qui nous ont bien aidés !

Un grand merci à Gilles, Paulo et Samy, venus de trois coins de la France pour VALDELIA et qui nous ont bien aidés !

Vendredi, dernier jour, dernier camion qu'il faudra décharger le lendemain à Sauveterre de Béarn... Puis départ à midi. Cinq heures de route pour retrouver l'équipe de Salies de Béarn ! Le lendemain, AIMA célébrait la Fête des Possibles dans la joie et la bonne humeur ! Oui, beaucoup de choses sont possibles avec de la bonne volonté, de l'organisation, les bons moyens techniques et humains ! Bravo à tous... Vendredi, dernier jour, dernier camion qu'il faudra décharger le lendemain à Sauveterre de Béarn... Puis départ à midi. Cinq heures de route pour retrouver l'équipe de Salies de Béarn ! Le lendemain, AIMA célébrait la Fête des Possibles dans la joie et la bonne humeur ! Oui, beaucoup de choses sont possibles avec de la bonne volonté, de l'organisation, les bons moyens techniques et humains ! Bravo à tous...
Vendredi, dernier jour, dernier camion qu'il faudra décharger le lendemain à Sauveterre de Béarn... Puis départ à midi. Cinq heures de route pour retrouver l'équipe de Salies de Béarn ! Le lendemain, AIMA célébrait la Fête des Possibles dans la joie et la bonne humeur ! Oui, beaucoup de choses sont possibles avec de la bonne volonté, de l'organisation, les bons moyens techniques et humains ! Bravo à tous... Vendredi, dernier jour, dernier camion qu'il faudra décharger le lendemain à Sauveterre de Béarn... Puis départ à midi. Cinq heures de route pour retrouver l'équipe de Salies de Béarn ! Le lendemain, AIMA célébrait la Fête des Possibles dans la joie et la bonne humeur ! Oui, beaucoup de choses sont possibles avec de la bonne volonté, de l'organisation, les bons moyens techniques et humains ! Bravo à tous...
Vendredi, dernier jour, dernier camion qu'il faudra décharger le lendemain à Sauveterre de Béarn... Puis départ à midi. Cinq heures de route pour retrouver l'équipe de Salies de Béarn ! Le lendemain, AIMA célébrait la Fête des Possibles dans la joie et la bonne humeur ! Oui, beaucoup de choses sont possibles avec de la bonne volonté, de l'organisation, les bons moyens techniques et humains ! Bravo à tous... Vendredi, dernier jour, dernier camion qu'il faudra décharger le lendemain à Sauveterre de Béarn... Puis départ à midi. Cinq heures de route pour retrouver l'équipe de Salies de Béarn ! Le lendemain, AIMA célébrait la Fête des Possibles dans la joie et la bonne humeur ! Oui, beaucoup de choses sont possibles avec de la bonne volonté, de l'organisation, les bons moyens techniques et humains ! Bravo à tous...

Vendredi, dernier jour, dernier camion qu'il faudra décharger le lendemain à Sauveterre de Béarn... Puis départ à midi. Cinq heures de route pour retrouver l'équipe de Salies de Béarn ! Le lendemain, AIMA célébrait la Fête des Possibles dans la joie et la bonne humeur ! Oui, beaucoup de choses sont possibles avec de la bonne volonté, de l'organisation, les bons moyens techniques et humains ! Bravo à tous...

Petit tour sur la plage de St Palais, à côté de La Palmyre et retour à la maison.
Petit tour sur la plage de St Palais, à côté de La Palmyre et retour à la maison. Petit tour sur la plage de St Palais, à côté de La Palmyre et retour à la maison.

Petit tour sur la plage de St Palais, à côté de La Palmyre et retour à la maison.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article