1er camion de l'année avec du mobilier professionnel collecté auprès de l'OCDE

Publié le par Allons Imaginer un Monde d'Amitiés

Nous avons organisé la collecte de notre tout premier camion de l'année 2024 avec du mobilier professionnel, grâce à un nouveau don de l'OCDE.

Quel beau démarrage en beauté pour l'économie circulaire et l'engagement de plusieurs acteurs vers moins de gaspillage et plus de réemploi... Un petit pas de plus, qui compte, vers la transition écologique !

Le 11 janvier dernier AIMA a pu co-organiser, une nouvelle fois, une collecte auprès d'un grand donateur - une institution internationale - l'Organisation de coordination et de développement économiques, dont le siège se trouve dans la région parisienne.

Lors des précédentes collectes, nous sommes intervenus au siège à Boulogne-Billancourt.

Cette fois-ci, le gisement du mobilier était situé dans Paris même. Le lieu n'était pas accessible en semi-remorque.  Le chauffeur a dû garer la remorque un peu plus loin. Et le chargement a été fait en deux temps, avec le seul porteur.

Martial, notre coordinateur de gros gisements en France, s'est déplacé pour l'occasion afin d'aider et de gérer le chargement auprès de l'équipe du donateur.

Ainsi, d'abord on a chargé le porteur avec les armoires métalliques ou en bois, hautes et basses. Ces dernières ont été par la suite acheminées et transvasées dans la remorque.

1er camion de l'année avec du mobilier professionnel collecté auprès de l'OCDE
1er camion de l'année avec du mobilier professionnel collecté auprès de l'OCDE

Par la suite ont été chargés dans le porteur : les fauteuils en cuir, les assises empilables, la table de consultation médicale, les paravents, les rehausses, les bureaux démontés, des pupitres en fer ou encore des lampadaires ajustables.

A peine 3 heures plus tard, le chargement a touché à sa fin et le porteur avec la remorque ont pris le chemin à destination du Hangar d'AIMA de Osserain dans le Pays Basque.

1er camion de l'année avec du mobilier professionnel collecté auprès de l'OCDE
1er camion de l'année avec du mobilier professionnel collecté auprès de l'OCDE 1er camion de l'année avec du mobilier professionnel collecté auprès de l'OCDE

Le lendemain matin, le camion est arrivé à bon port et l'équipe d'AIMA a réceptionné et a installé ce mobilier varié dans la ressourcerie, afin de le proposer aussitôt à nos adhérents, qu'ils soient professionnels ou particuliers.

Et voilà un exemple vertueux de réemploi solidaire qui a un impact social, économique et écologique remarquable ! AIMA envisage de solliciter un bilan carbone auprès d'une structure spécialisée qui nous permettra, après études, de fournir à nos donateurs un certificat d'impact carbone positif en leur indiquant combien de tonnes en équivalent C02 leur don leur a permis d'éviter. 

1er camion de l'année avec du mobilier professionnel collecté auprès de l'OCDE 1er camion de l'année avec du mobilier professionnel collecté auprès de l'OCDE
1er camion de l'année avec du mobilier professionnel collecté auprès de l'OCDE 1er camion de l'année avec du mobilier professionnel collecté auprès de l'OCDE
1er camion de l'année avec du mobilier professionnel collecté auprès de l'OCDE 1er camion de l'année avec du mobilier professionnel collecté auprès de l'OCDE 1er camion de l'année avec du mobilier professionnel collecté auprès de l'OCDE

Grâce à son choix du réemploi, l'OCDE nous a permis de collecter et redonner une nouvelle vie à 5,1 tonnes de mobilier professionnel et donc a diminué son impact carbone. Nous tenons à remercier M. Jérôme Crohin, le Responsable logistique de l'OCDE et notre interlocuteur principal, ainsi que toute son équipe pour l'organisation, les préparations et le chargement.  AIMA n'a eu besoin que de commander le camion et de transférer du porteur à la remorque. 

Merci également à toute équipe d'AIMA qui a participé à cette opération ! Grâce à vous tous, on contribue tous les jours au changement en proposant des alternatives éco-responsables et solidaires !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article